Bojan Z

Publié le par margoton despres

vendredi 13 octobre

Le Petit Faucheux - Tours 

 

Bojan Zulfikarpasic : piano

Rémi Vignolo : contrebasse

Ari Hoenig : batterie 

Parfois il y a des concerts à côté desquels on passe et on ne sait pas bien qui a fait rater le rendez-vous : l’artiste ou le spectateur ?

Sur les disques, le piano de Bojan Z envoûte : les notes se détachent en gouttes d’eau pleines de contrées imaginaires, le temps s’égrène comme une promenade dominicale. 

Et en concert, me direz-vous ? Eh bien, c’est pareil !

On retrouve le son lisse du CD et je n’ai pas eu davantage l’impression qu’on s’adressait à moi que lorsque je passe le disque chez moi. Les trois musiciens sont excellents, les créations remarquables et pourtant la magie ne passe pas.

Comme on peut trop attendre d’un rendez-vous amoureux et repartir seul, il y a des spectacles dont on attend tant qu’ils deviennent fades.

 A écouter :

Xenophonia (Label Bleu, 2006)

Transpacifik (Label Bleu, 2003)

Solobsession (Label Bleu, 2000)

Bojan Z quartet (Label Bleu, 1993)

En première partie, un groupe toulousain : Pulcinella

Ferdinand Doumerc : saxophones, flûte, métallophone

Florian Demonsant : accordéon

Jean-Marc Serpin : contrebasse

Fédéric Cavallin : batterie, percussions, glockenspiel, mélodica

Ce que l’on retient c’est une ambiance décontractée pleine d’humour qui fait que l’on passe un très bon moment. Et l’on se souvient plus de ces petites blagues parsemant le concert et de l’énergie de ces quatre boute-en-train que de leur musique, pourtant intéressante.

Souvent, la dérision - qui fait sourire lors du spectacle - absorbe toutes les qualités, tous les contenus artistiques. C’est tout de même dommage !

Publié dans jazz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Si je comprend bien, j'ai raté le concert de Bojan Z...<br /> <br /> Longue vie à ton blog !<br /> <br /> marvin rouge (olivier)
Répondre